Les processus normaux de stabilisation des migrants se heurtent aux politiques de limitation des flux; les processus d'ethnicisation du marché du travail basés sur le genre, la religion et la nationalité; la légitimisation idéologique du racisme découlant de l'action conjointe des médias et des stratégies de marketing politique. À l'intérieur de cette logique de séparation entre les italiens et les immigrés, la question de la “diversité” est instrumentalisée, soutenant des processus de suspension des droits de citoyenneté qui concernent en particulier les jeunes et les enfants de migrants présents en Italie. Différentes inconnues sont liées au passage à l’âge adulte de cette génération, à sa construction identitaire, à son incapacité/capacité de se projeter, dans l’incertitude de l’obtention de la nationalité ou de la reconnaissance d’un statut juridique même provisoire. Les enfants et les jeunes sont soumis à un parcours de construction de leur identité dans le cadre d'un rapport de médiation entre des modèles culturels différents qui entrent souvent en conflit; accueillis dans les écoles italiennes qui deviennent un “croisement (…) non conflictuel de communautés culturellement différentes” (Zincone 2000); séparés à mi-chemin entre le contexte de leur famille d'origine et leur lieu d'arrivée. À travers ces pages, notre intention est de nous attarder sur la construction sociale et politique de la “diversité” en rapport à la présence d'enfants de migrants en Italie. Ces points de réflexion dérivent d'une analyse des limites et des ressources qui caractérisent l'”approche didactique interculturelle” adoptée dans le système scolaire italien; des pratiques de citoyenneté adoptées par les enfants de migrants en Italie qui nous incitent à la réflexion sur les nouveaux espaces de recompositions identitaires, sur les petites communes d'accueil de demandeurs d'asile du sud de l'Italie à fort risque d'extinction disposées à accueillir des enfants et des jeunes migrants et les pratiques de “citoyenneté interculturelle” qui en dérivent.

Eduquer à la "diversité" en redécouvrant sa propre "diversité": la partecipazione a nuovi percorsi scolastici e di cittadinanza dei figli di migranti in Italia

ELIA, Anna
2013

Abstract

Les processus normaux de stabilisation des migrants se heurtent aux politiques de limitation des flux; les processus d'ethnicisation du marché du travail basés sur le genre, la religion et la nationalité; la légitimisation idéologique du racisme découlant de l'action conjointe des médias et des stratégies de marketing politique. À l'intérieur de cette logique de séparation entre les italiens et les immigrés, la question de la “diversité” est instrumentalisée, soutenant des processus de suspension des droits de citoyenneté qui concernent en particulier les jeunes et les enfants de migrants présents en Italie. Différentes inconnues sont liées au passage à l’âge adulte de cette génération, à sa construction identitaire, à son incapacité/capacité de se projeter, dans l’incertitude de l’obtention de la nationalité ou de la reconnaissance d’un statut juridique même provisoire. Les enfants et les jeunes sont soumis à un parcours de construction de leur identité dans le cadre d'un rapport de médiation entre des modèles culturels différents qui entrent souvent en conflit; accueillis dans les écoles italiennes qui deviennent un “croisement (…) non conflictuel de communautés culturellement différentes” (Zincone 2000); séparés à mi-chemin entre le contexte de leur famille d'origine et leur lieu d'arrivée. À travers ces pages, notre intention est de nous attarder sur la construction sociale et politique de la “diversité” en rapport à la présence d'enfants de migrants en Italie. Ces points de réflexion dérivent d'une analyse des limites et des ressources qui caractérisent l'”approche didactique interculturelle” adoptée dans le système scolaire italien; des pratiques de citoyenneté adoptées par les enfants de migrants en Italie qui nous incitent à la réflexion sur les nouveaux espaces de recompositions identitaires, sur les petites communes d'accueil de demandeurs d'asile du sud de l'Italie à fort risque d'extinction disposées à accueillir des enfants et des jeunes migrants et les pratiques de “citoyenneté interculturelle” qui en dérivent.
978-88-498-4111-4
DIVERSITA'; GIOVANI; CITTADINANZA
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: https://hdl.handle.net/20.500.11770/174173
 Attenzione

Attenzione! I dati visualizzati non sono stati sottoposti a validazione da parte dell'ateneo

Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact