La nuit est une barque aux terres amarrée. Sur les métaphores aquatiques dans “Le Mal des fantômes” de Benjamin Fondane