Dans la première partie de ce travail, on va énucléer les éléments controversés produit par le débat entre Marxistes et Foucaldiens dans la formulation de la Labour Process Theory, et élaborer des instruments conceptuels relatifs au procès de subjectivation dans le diagramme disciplinaire de la fabrique postfordiste. La deuxième partie se focalise sur l’analyse des résistances. Les histoires des travailleurs, leur façon de se représenter eux-mêmes et leur vie quotidienne dans l’usine comme au dehors – dans le cas spécifique de l’usine Fiat à Melfi, en Italie – seront le cœur de l’analyse, dont les hypothèses théoriques sont dérivées de la réflexion critique précédente. Les processus de subjectivation présentent une tendance univoque donnée par le fait que les résistances poussent les gens a réélaborer le sens de leur propre existence. Dans cette pratique réflexive chaque singularité produit un autre sens de son propre rapport avec les autres, avec le monde et avec l’histoire, en modifiant son propre soi.

The debates between Marxists and those influences more by Foucault over the formulation of Labor Process Theory are relevant in analyzing the process of subjecivation in the post-Fordist factory. The stories of workers in the Fiat factory in Melfi, Italy, and their way of representing themselves nd their daily lives in the factory and out, reveal that the processes of subjectivation inspired by resistance push people to rearticulate the meaning of their own existence. In this reflexive practice, each singularity produces a sense of its own relations with the others, with the world and with history, while modifying its own being.

Subjectivité au travail.Une analyse de la résistance ouvrière dans l’Usine Intégrée de la Fiat en Italie

COMMISSO, Giuliana
2007

Abstract

Dans la première partie de ce travail, on va énucléer les éléments controversés produit par le débat entre Marxistes et Foucaldiens dans la formulation de la Labour Process Theory, et élaborer des instruments conceptuels relatifs au procès de subjectivation dans le diagramme disciplinaire de la fabrique postfordiste. La deuxième partie se focalise sur l’analyse des résistances. Les histoires des travailleurs, leur façon de se représenter eux-mêmes et leur vie quotidienne dans l’usine comme au dehors – dans le cas spécifique de l’usine Fiat à Melfi, en Italie – seront le cœur de l’analyse, dont les hypothèses théoriques sont dérivées de la réflexion critique précédente. Les processus de subjectivation présentent une tendance univoque donnée par le fait que les résistances poussent les gens a réélaborer le sens de leur propre existence. Dans cette pratique réflexive chaque singularité produit un autre sens de son propre rapport avec les autres, avec le monde et avec l’histoire, en modifiant son propre soi.
The debates between Marxists and those influences more by Foucault over the formulation of Labor Process Theory are relevant in analyzing the process of subjecivation in the post-Fordist factory. The stories of workers in the Fiat factory in Melfi, Italy, and their way of representing themselves nd their daily lives in the factory and out, reveal that the processes of subjectivation inspired by resistance push people to rearticulate the meaning of their own existence. In this reflexive practice, each singularity produces a sense of its own relations with the others, with the world and with history, while modifying its own being.
Labor Process Theory; Usine postfordiste; résistances ; soggettività operaia
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/20.500.11770/143925
 Attenzione

Attenzione! I dati visualizzati non sono stati sottoposti a validazione da parte dell'ateneo

Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus 0
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact