Entre unité et pluralité : l’École de Genève face à la classification del sciences